网赌一下大注就杀

Novembre 2019 – [Francais]

03 December

MISE À JOUR SUR LE MARCHÉ DE LA VANILLE – NOVEMBRE 2019

网赌一下大注就杀À l’approche de la fin de 2019, il est devenu évident que le marché mondial de la vanille est maintenant officiellement un marché d’acheteurs pour la première fois depuis plus de 4 saisons. On note une augmentation de la production dans toutes les origines et on prévoit une augmentation supplémentaire en 2020. Nous observons une érosion des prix à plusieurs niveaux. Bien qu’assez significative dans les régions secondaires, comme l’Indonésie et Papouasie-Nouvelle-Guinée, jusqu’à présent les réductions à Madagascar ont été plus modérées. L’effondrement anticipé des prix de la vanille ne s’est pas encore produit et nous croyons qu’il y a peu de chance pour une telle éventualité à court terme. Par contre, la pression sur les prix continuera et aux niveaux actuels, même une baisse de cinq pour cent peut représenter $15.00 – $20.00/kg. Cela est très significatif quand on parle d’achats de plusieurs tonnes. Il est évident que les acheteurs industriels ont minimisé leurs achats initiaux lors de la campagne de 2019 de la vanille de Madagascar qui débutait officiellement pour exportation le 15 octobre. C’est tout à fait normal que les acheteurs souhaitent maximiser tout avantage de prix potentiel même à court terme. De ce fait, nous croyons que la plupart des gros acheteurs industriels n’ont pas encore achetés pour couvrir leurs premiers besoins pour 2020.

网赌一下大注就杀À notre agréable surprise et contrairement à nos projections initiales dans notre rapport du mois de mai, la qualité de la récolte de Madagascar en 2019 est très bonne et comparable à celle de 2018. Les conditions climatiques étaient optimales pour la maturation de la vanille verte et dans la plupart des régions à l’extérieur de la Sava, le vol et la cueillette précoce ont été maintenus au plus bas. Les prix actuels ne sont peut-être pas aussi bas que prévu mais étant donné la qualité disponible en 2019, nous sommes approximativement à 1/3 plus bas que le prix record de $600.00 USD/kg. La chute de prix des autres origines comme l’Indonésie et la Papouasie-Nouvelle-Guinée est davantage autour de 40-50% du prix record.  On s’attend à une restructuration majeure de l’approvisionnement et des prix mondiaux des gousses de vanille en 2020. 

网赌一下大注就杀Ci-joint notre opinion sur l’évolution possible dans les prochains mois dans les diverses régions qui cultivent la vanille.

Papouasie-Nouvelle-Guinée – ça passe ou ça casse

La vanille noire Gourmet de Papouasie-Nouvelle Guinée (de type tahitensis) a pris une importante part du marché des services alimentaires et vente au détail traditionnels généralement offerts par Madagascar et les îles environnantes qui produisent la vanille Bourbon.

Au fur et à mesure que les prix baissent, ce sera un défi pour la PNG de préserver les gains sur le marché comme ce fut le cas à la fin de la dernière crise des approvisionnements en 2004. La qualité n’est pas constante et le pays a permis à l’Indonésie de prendre une grande partie de la production pour leur propre marché d’exportation. À notre avis, cela contribue à de fortes variations au niveau de la qualité et de la finition du produit final.

Nous remarquons que la vanille PNG achetée à la source possède un profil et une qualité plus constante que la vanille PNG dont les étapes de finition sont faites à l’extérieur du pays. Malheureusement, il n’y a qu’une poignée d’exportateurs capables d’exporter des volumes raisonnables de produit de qualité.  Les gousses de vanille PNG réservées à l’extraction (de type tahitensis网赌一下大注就杀) ont trouvé une large acceptation sur le marché, particulièrement dans celui de la vanille en poudre mais c’est loin de répondre aux attentes pour ce qui est de la vanille de qualité gourmet noire par rapport à la demande mondiale. Afin de demeurer pertinent sur le marché de la vanille, nous croyons que la Papouasie-Nouvelle-Guinée doit rehausser ses normes de qualité et améliorer ses méthodes de triage, de préparation et d’emballage des gousses de vanille. Cette origine pourrait produire jusqu’à 250mt en 2020. Avec le marché à la baisse, la baisse de prix ne saurait être suffisant, la qualité doit s’améliorer également.

Indonésie Prendre aucun risque

网赌一下大注就杀La production de la vanille en Indonésie est à la hausse mais l’accent demeure toujours sur les extractions de qualité inférieure dont l’Indonésie jouit d’une niche de marché pour leurs qualités de coupes régulières et PE. Ce type de qualité est rapidement transformé à la source et envoyé ailleurs. Les exportateurs ne sont pas intéressés d’accumuler du stock dans un marché en baisse.  On note une réduction importante des prix de la vanille, déjà presqu’à 50% des prix les plus élevés. La plupart de la vanille de première qualité, notamment la qualité gourmet/noire provient directement de la Papouasie-Nouvelle Guinée.  Nous espérons que les pratiques d’importer de la vanille partiellement séchée et mûrie de Papouasie-Nouvelle-Guinée pour ensuite terminer le processus de mûrissement et d’exportation à partir de l’Indonésie deviennent moins attrayantes pour les exportateurs dans la nouvelle réalité du marché. Nous croyons que l’Indonésie est en bonne voie de produire au moins 200mt de vanille en 2020.

Ouganda ­ – accusant toujours un certain retard

Le marché de la vanille en Ouganda demeure un défi pour les acheteurs. Jusqu’à présent, l’aide gouvernementale a eu un faible impact en ce qui concerne l’assistance auprès de l’industrie en termes de gestion de la récolte et de contrôle de la qualité. À cause du grand nombre de cueillettes prématurées de gousses vertes qui se produisent, maintenir une qualité constante et élevée demeure inaccessible. Il y a des rumeurs que la vanille verte est exportée ailleurs pour mûrissement, possiblement en Inde. Si tel est le cas, ce serait un terrible revers pour tous les efforts d’essayer d’améliorer la gestion des récoltes de la vanille. Certains préparateurs (avec une approche disciplinée d’acheter de la vanille verte mature et d’utiliser des techniques appropriées pour le séchage et le mûrissement) ont réussi à produire une vanille de qualité au même niveau que celle de Madagascar, quelque chose que nous n’avons pas vu depuis plusieurs années. Malheureusement, c’est l’exception à la règle. 

网赌一下大注就杀La plus récente récolte d’Ouganda maintenant exportée est un mélange de qualités différentes à des prix relativement élevés. Le gouvernement a récemment retardé la cueillette de la nouvelle récolte jusqu’au 15 janvier.  Si cette règle s’applique, cela contribuera grandement à garantir une meilleure qualité, malgré une petite récolte pour commencer en 2020.  À présent, étant donné que la récolte de Madagascar commence tout juste, on s’attend à ce que l’intérêt des acheteurs soit atténué à moins que les prix baissent considérablement. Malgré la tendance dans les autres origines, on ne s’attend pas à une hausse de la production de vanille ougandaise en 2020.

Comores

网赌一下大注就杀La vanille bourbon produite aux Comores en 2019 est de très bonne qualité avec un taux moyen de vanilline habituellement supérieur à celui de Madagascar en se basant sur nos tests jusqu’à présent. Par contre, la taille de la récolte est toujours sous les 100mt mais on pourrait voir des changements en 2020 puisque les plantations se sont développées. Il y a une baisse de prix depuis 2018 et la faiblesse de l’euro nous aide également. Les deux exportateurs qui ont dominé le marché depuis des années sont en train de céder la place à de nouvelles compagnies plus jeunes et agressives. Les Comores sont la seule origine qui produit la vanille bourbon constamment de qualité égale ou supérieure à celle de Madagascar. On s’attend à ce que cette région demeure compétitive et pertinente dans le marché de la vanille pour les années à venir.

Madagascar

网赌一下大注就杀Tel que mentionné plus tôt, la plus grande surprise à date en ce qui concerne la récolte de 2019 est l’amélioration imprévue de la qualité de la vanille. Nous avions assumé incorrectement que la récolte serait immature avec la pratique répandue habituelle de cueillette précoce et le vol de la vanille verte. Combiné avec la floraison tardive nous nous attendions à un impact négatif sur la qualité. Bien qu’il y ait eu un peu de produits de mauvaise qualité, (il y a eu des cas limités de vol et de récolte de vanille immature, surtout au début de la campagne) nous pouvons affirmer avec certitude qu’en général la qualité est aussi bonne qu’en 2018. Les prix à Madagascar ont continué à baisser mais peut-être pas autant que certains l’anticipaient. Le marché localement demeure très calme étant donné que les acheteurs demeurent en retrait en espérant des meilleurs prix.  Les exportateurs qui utilisent de la vanille organique ou haut de gamme n’avait pas d’autres choix que de s’engager activement dans la campagne verte afin de se conformer aux exigences relatives à la traçabilité. Certains exportateurs ont également effectué des achats agressivement que ce soit pour le mûrissement accéléré de la vanille verte ou parce qu’ils étaient préfinancés et ne risquaient pas leurs propres fonds. Certains pensaient tout simplement que d’acheter la vanille verte serait plus avantageux en termes de coût de revient.  Au début de la campagne verte dans le nord, les prix ont monté inexplicablement jusqu’à 220,000 Ariary du kg ou approximativement $62.00 USD/kg. La campagne pour acheter la vanille en “vrac” a maintenant commencé et les coûts sont considérablement plus bas. Ceux qui étaient actifs durant la campagne de la vanille verte se retrouvent avec un coût de revient plus élevé.

Il n’y a probablement plus d’autres choix que de diminuer leurs coûts moyens en augmentant leurs achats ce qui est très risqué dans le contexte du marché actuel. Si les premiers acheteurs de vanille verte n’avaient pas fait croître les prix, nous pensons que les prix offerts actuellement pour la vanille seraient en fait plus bas.

网赌一下大注就杀Nous avons toujours affirmé que deux des plus grands catalyseurs de la plus récente crise étaient l’important financement de certains exportateurs par certains acheteurs industriels majeurs, la demande continue de l’industrie pour la vanille mûrie par méthodes accélérées et l’extraction de la vanille verte. À cet effet, nous avons récemment été informés de l’installation d’un établissement dans la petite ville très isolée de Antsoihy dans le nord, ce qui est très pratique, qui sera utilisé exclusivement pour un acheteur industriel majeur, principalement pour le mûrissement accéléré de la vanille verte.  

C’est décourageant parce que tel que nous l’avons souligné de nombreuses fois, la pratique du mûrissement accéléré de la vanille est très nuisible pour les communautés qui produisent la vanille en éliminant presque toutes les précieuses opportunités d’emplois possible lorsque la vanille est mûrie selon les méthodes traditionnelles. Le mûrissement accéléré de la vanille verte contribue également à l’inflation spéculative des prix de la vanille verte, incite au vol et à la cueillette précoce de la vanille verte et affecte négativement la qualité en général des récoltes. À notre avis, le mûrissement accéléré de la vanille verte ou l’extraction à partir de gousses de vanille verte va à l’encontre de toutes notions de pratiques d’achats durables. Un établissement utilisé pour le mûrissement accéléré dans le nord, à l’endroit où la campagne verte commence habituellement à peu près 2 mois avant le reste à Madagascar pourrait potentiellement avoir une influence indue sur l’évolution des prix de la vanille verte pour de futures récoltes. Nous considérons que la pratique de mûrissement accéléré de la vanille devrait être carrément interdite ou, tout du moins contenue.  Cela contribuerait largement à améliorer la qualité et à stabiliser le marché à long terme.

网赌一下大注就杀Le rendement de la récolte de 2019 est définitivement inférieur à celui de 2018 mais de combien? On ne peut que deviner à ce stade. Nous pensons que ce sera autour de 1100 – 1200mt qui, combiné aux autres régions de culture, devrait amplement satisfaire la demande mondiale qui a été dévastée durant les 4 dernières années.

Il y a eu une forte floraison pour la récolte de 2020 et si celle-ci atteint son plein potentiel, le rendement de la récolte à Madagascar pourrait atteindre 2000mt. Il est important de souligner qu’il reste impossible de soumettre avant les 6 prochains mois, et même de façon estimative, le niveau de la récolte en 2020. 

Le nouveau gouvernement de Madagascar semble prendre une position beaucoup plus proactive en ce qui concerne la vanille. La plupart des exportateurs ont respecté la date d’ouverture du 15 octobre. Maintenant, afin de protéger la récolte de 2020 de la cueillette précoce et du vol, le 31 mars 2020 a été déclaré comme date finale pour exporter toute vanille qui n’est pas encore enregistrée avec le gouvernement. C’est 3 mois plus tôt que l’an dernier et jusqu’à présent cette déclaration n’a pas été modifiée. Nous croyons qu’il est peu probable que le gouvernement se tienne à cette date étant donné l’état du marché.

Aujourd’hui il y a plus de 200 exportateurs de vanille avec un agrément à Madagascar. Certains avec leur siège social à Dubaï ou en Inde. D’autres qui exportent seulement quelques dizaines de kg à la fois et n’ont pas d’établissements dans les régions de la vanille.

Il y a une pression sur le gouvernement pour réduire le nombre d’agréments pour l’exportation de la vanille et d’établir une quantité minimale pour toute exportation comme un autre moyen de mieux contrôler la production et la qualité.

Au cours des 2 dernières saisons, nous avons vu l’apparition d’une nouvelle classification de qualité pour la vanille de Madagascar.  C’est un mélange de coupes traditionnelles, et de gousses longues et courtes dont on appelle communément “gousses de vanille en vrac” ou grade 2.  Ce type de mélange permet aux exportateurs de mélanger toutes leurs qualités simultanément, réduisant ainsi le risque d’avoir une accumulation de gousses de vanille de qualité supérieure à la fin de la saison comme c’était le cas à la fin de la récolte 2018. Plusieurs acheteurs industriels apprécient cette qualité inférieure car c’est moins coûteux et produit plus ou moins le même niveau de vanilline que la vanille de qualité supérieure produite de 2015 – 2017.  La stabilité de la qualité dépend complètement de la stabilité du mélange, par contre les écarts de qualité peuvent parfois être grandes d’un lot à un autre. Au fur et à mesure que les prix baissent, nous ne sommes pas convaincus que cette qualité particulière soit à présent bien établie, mais c’est très courant pour la récolte de 2019.

Autres origines – pas de nouvelles

Malgré des conditions très favorables depuis les 4 dernières années, nous n’avons aucune information qui nous porterait à croire que la production de la vanille au Mexique, en Polynésie française ou même en Inde pourrait rebondir dans un prochain avenir.

Conclusion

Avec la chute de la demande pour la vanille, ce n’est pas difficile d’anticiper la possibilité d’une surproduction dans le marché mondial de la vanille dans un avenir proche et un effondrement subséquent des prix.  Par contre, nous mettons en garde de faire cette présomption étant donné les variables dans le commerce de la vanille. Malgré le temps requis pour la reprise de la demande industrielle après la fin de la dernière crise en 2004, aujourd’hui la demande mondiale et la consommation de la vanille est beaucoup plus enracinée. Comme dans le cas durant la dernière crise, plusieurs utilisateurs finaux d’arômes de vanille naturelle ont soit réduit leur utilisation, soit modifié leurs formulations voire même dans certains cas contourné les règles gouvernant les applications en ce qui concerne l’arôme de vanille naturelle et les déclarations des ingrédients dans les produits finis. Même après l’effondrement des prix de la vanille en 2004, plusieurs manufacturiers ont continué cette pratique. C’est évident quand on voit les prix actuels qui sont stratosphériques et la demande insatiable pour la vanille épuisée (essentiellement un déchet) dans le marché aujourd’hui. 

Depuis des décennies maintenant, ajouter de la vanille épuisée et/ou des graines de vanille, qui n’ont aucun impact sur la saveur d’un produit fini, a été la méthode préférée pour décevoir les consommateurs en leur faisant croire que le produit pour lequel ils viennent de payer un prix plus élevé contient une saveur naturelle provenant de gousses de vanille. Cette tactique est l’une des nombreuses façons utilisées dans l’industrie alimentaire pour faire croire à des produits aromatisés avec la vanille naturelle. Une recherche rapide dans Google vous démontrera plusieurs récents recours collectifs et poursuites initiés contre d’importants manufacturiers alimentaires qui sont soupçonnés de se livrer exactement à ce genre d’activité avec des produits alimentaires très haut de gamme. Que ces gens soient seulement affectés par cette publicité ou encore mieux qu’il y ait un jugement hautement médiatisé en faveur d’un des auteurs de la plainte, cela pourrait être bénéfique pour le marché de la vanille naturelle.

On s’attend à ce que les vendeurs à la source tentent d’augmenter la teneur en humidité des gousses de vanille pour les grades respectifs à partir de leurs niveaux standards pour augmenter le poids afin de compenser la baisse des prix.  Les acheteurs devraient insister pour que les normes concernant la teneur en humidité soient respectées pour tous les grades de qualité afin d’assurer une stabilité constante de la qualité.

Nous maintenons notre conviction de couvrir prudemment les exigences en ce qui a trait à la vanille pendant de courtes périodes de temps et de supporter les régions alternatives autres que Madagascar autant que possible. À la fin de la dernière crise lorsque les prix de la vanille se sont effondrés et ont stagné pendant des années, les acheteurs ont perdu l’intérêt pour les autres régions productrices telles que l’Ouganda, l’Indonésie et la Papouasie-Nouvelle-Guinée. Par la suite ces régions ont perdu intérêt pour la production de la vanille et par défaut ont redonné la domination du marché mondial à Madagascar. C’est ce qui a ouvert la voie pour notre plus récente crise qui vient de finalement prendre fin. Reste à souhaiter que l’histoire ne se répète pas ……encore.

Aust & Hachmann (Canada) Ltd

“un mot à propos de la viabilité”

Nous sommes très investis à maintenir des pratiques commerciales éthiques et durables autant à Madagascar que dans nos communautés locales ici à Montréal. Conjointement avec le Fond de développement de Madagascar, MDF, nous avons complété la construction de 4 écoles primaires et d’une clinique de santé jusqu’à présent.

Ce n’est que l’un des nombreux organismes et initiatives que nous avons financés au cours des 20 dernières années. Nous sommes fiers de notre vaste portefeuille d’initiatives de durabilité mais préférons ne pas encombrer notre rapport avec ces détails. Cependant, nous sommes convaincus que les entreprises devraient être transparentes à propos de tels efforts de nos jours. Dans le respect de maintenir cet objectif, nous vous invitons à visiter notre page de responsabilité sociale pour plus de détails sur les contributions de Aust & Hachmann. – mscunqian.cn/socialresponsibility